Le désir, une affaire qui dure depuis plus de 40.000 ans

Quand on sait que le monde d'aujourd'hui cherche à nous faire croire que nous avons toujours besoin de plus, de mieux et de nouveau, il est bon de se rappeler que le désir a toujours été là, présent, entre les hommes et les femmes, seule et vraie raison peut-être d'exister.

Gravé sur les murs des hommes des cavernes ou taillées en fines sculptures, des corps de femmes exhibent leurs ventres, fesses, seins proéminents et la fente de leurs sexes.

Depuis toujours, le désir inspire les hommes et les femmes.
Ils cherchent à le représenter sous toutes les formes et ainsi à s'en rapprocher.

Je trouve touchant, de replonger, par ces représentations de nos ancêtres dans ce qu'il y a de plus essentiel, de plus brut en nous : la beauté exacerbée des formes, des attributs de l'amour.

Loin de nos canons de beauté actuels certes, ces témoins du passé nous rappellent que désir et plaisir riment avec générosité et simplicité.

Écrire commentaire

Commentaires : 0